HAUT DE PAGE ▲

Louis-René Veilleux

 


Columbarium Gédéon Roy
 

 

 

Au moment de sa naissance, le fils d'Eugène Veilleux et de Claire Roy, Louis-René, représentait la 3e génération issue de Gédéon Roy, premier thanatologue qualifié de la Beauce. C'est donc à partir de 1942, avec sa venue au monde, qu'a été tracé la trajectoire de l'entreprise. Il n'allait pas rater la chance que le labeur de ses devanciers avait sagement préparée.

Quant à marcher sur les traces de son grand-père et de son père, Louis-René Veilleux se prépare soigneusement : l'école primaire ainsi que le cours classique se passent à Saint-Georges et serviront de base au futur homme d'affaires. Au début de la vingtaine, il poursuit sa formation en thanatopraxie et décroche son diplôme en 1965, en même temps qu'il devient actionnaire avec son père au sein de la compagnie. Car c'est cette année-là qu'est incorporée l'entreprise familiale dont Louis-René est secrétaire-trésorier.

Peu avant cette date, il a épousé Colette, fille d'Éphrem Bourque et de feu Desneiges Loubier de Saint-Benoît-Labre. Le couple a donné naissance à Catherine et à René Jr, qui forment la 4e génération. Catherine est mariée à Michel Paré (Armoires de cuisine Milmonde), ils ont deux enfants, Sabrina et Charles Paré. Le fils René Jr a épousé Manon Côté en 1998. Leurs garçons s'appellent Louis-Philip et René-Charles.

L'année 1976 est celle de la retraite du père et de la prise en charge des affaires par Louis-René. Quatre ans suffisent pour voir le 3e propriétaire amorcer un nouveau départ. C'est la reconstruction ultramoderne de l'ancien salon de la 1re Avenue à Saint-Georges ouest, et l'adoption d'une terminologie avant-gardiste. Dès 1980, en effet, on pousse les projets d'un funérarium, d'un crématorium et d'un columbarium.

1982, nouvelle étape : une convention de fusion est signée entre la maison Gédéon Roy et la maison Giguère & Frères (son compétiteur depuis près de 50 ans). La maison Roy & Giguère est née et son président est Louis-René lui-même.

1989 correspond à l'arrivée de la 4e génération sur le conseil d'administration. Diplômée de l'Université Laval en relations industrielles et ressources humaines, Catherine Veilleux devient directrice du service à la clientèle, des relations publiques et du marketing. Son fils René Jr travaillant à l'entreprise durant ses vacances scolaires vient joindre les rangs en permanence, en 1996, après voir terminé son baccalauréat en administration des affaires.

Coup sur coup Louis-René Veilleux réalise le "columbarium Gédéon Roy" en 1990 et, en 1998, le "Parc commémoratif" de la 25e Rue à Saint-Georges, le premier du genre à être construit sur le territoire de Chaudière-Appalaches. Par malheur, au moment de l'inauguration, son auteur est décédé. Tout près de l'aéroport se trouve donc le mausolée du Parc commémoratif Chaudière-Appalaches devant lequel se dresse une sculpture de Lewis Pagé servant de logo et intitulée "Histoire de famille". En plus des 400 habitacles et des 90 cryptes, emplacements pour urnes et cercueils, on peut y recourir à l'incinération et autres services connexes. La relève est de qualité, la famille de Louis-René continue à assurer le succès de l'entreprise familiale qui dessert la population beauceronne. La maison Roy & Giguère est solide, son avenir reste prometteur et la 5e génération n'aura qu'à suivre l'exemple des bâtisseurs.

- Société historique Sartigan

SUIVEZ-NOUS
GÉNÉALOGIE DE
LA FAMILLE ROY »
CONSULTEZ LA
GALERIE VIDÉOS
PRÉ-ARRANGEMENTS
FUNÉRAIRES »
Mai 2017
DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   
Parc commémoratif